Logo-Ultimate-Physical-1

Boutique

Suivez-nous sur Facebook

La musculation, c’est que de la gonflette !

Vous avez déjà entendu cette phrase plusieurs fois, vous la dîtes peut-être vous-même…

Nous allons donc déconstruire ce mythe ensemble, car oui, c’est un mythe !

Commençons par noter que sur un individu (et il est très important de le préciser) la force est proportionnelle au diamètre de la fibre musculaire. Un biceps plus gros aura donc tendance à être plus fort. Nous mettons un léger bémol, tout simplement, car la comparaison entre individus n’est pas un argument et est très compliqué pour plusieurs raisons :

– Les leviers, longueurs de bras, longueur de jambe, etc.

– Le type de fibres musculaires

– La qualité du tissu conjonctif, etc.

Cela peut donc donner des potentiels de force différents entre les individus et la comparaison est donc très compliquée. À un même poids et une même masse musculaire, les individus ne seront pas aussi forts, mais la masse musculaire qu’ils possèdent n’est pas pour autant de la gonflette.

La gonflette ?

La gonflette se rapporte à l’injection de produits de tromperie comme le Synthol (huile composée d’acides de gras et de lidocaïne qui, une fois injectée, donne un muscle plus gros). Au passage, c’est à ne surtout pas reproduire, car c’est un produit extrêmement dangereux, vous trouverez des exemples sur internet facilement pour vous décourager cette pratique extrêmement dangereuse pour votre santé.

Impact de la durée du repos inter-séries sur le volume d’entraînement en musculation

Intervalle de repos & volume d'entraînement

L’hypertrophie et la force musculaires sont liées de manière dose-dépendante au volume d’entraînement. Celui-ci étant généralement déterminé par le produit du nombre de séries, de répétitions et de la charge utilisée. Or, le nombre de séries et de répétitions réalisées est lui impacté par la fatigue accumulée dès la première série et les suivantes. Ainsi, le repos inter-séries est une variable importante puisqu’elle conditionne le nombre de répétitions qu’un athlète sera capable de réaliser à la prochaine série. 

Quel impact des temps de repos plus ou moins longs auront sur le volume d’entraînement ?

Impact du déficit d’énergie sur les gains en musculation

Déficit énergétique & Gains musculaires

La musculation est une activité physique conseillée pour les personnes de tout âge, quelle que soit leur condition physique, dont les bénéfices sont nombreux et avérés. Elle permet de développer la force et la masse musculaires, de promouvoir une bonne santé osseuse, d’accroître la mobilité et d’améliorer la qualité de vie de manière générale.

Toutefois, pour progresser et obtenir les bienfaits désirés, l’apport énergétique nutritionnel joue un rôle primordial. Les déficits énergétiques impactent la production d’hormones anaboliques et la synthèse protéique, ce qui s’accompagne généralement d’une perte de masse maigre. Mais quel sera l’impact d’un déficit calorique créé via l’alimentation sur les réponses à l’entraînement de musculation ?