Logo-Ultimate-Physical-1

Boutique

Suivez-nous sur Facebook

Impact de la durée du repos inter-séries sur le volume d’entraînement en musculation

Intervalle de repos & volume d'entraînement

L’hypertrophie et la force musculaires sont liées de manière dose-dépendante au volume d’entraînement. Celui-ci étant généralement déterminé par le produit du nombre de séries, de répétitions et de la charge utilisée. Or, le nombre de séries et de répétitions réalisées est lui impacté par la fatigue accumulée dès la première série et les suivantes. Ainsi, le repos inter-séries est une variable importante puisqu’elle conditionne le nombre de répétitions qu’un athlète sera capable de réaliser à la prochaine série. 

Quel impact des temps de repos plus ou moins longs auront sur le volume d’entraînement ?

Boire une bière après le sport, bonne ou mauvaise idée ?

Les bienfaits de la bière

La bière contient des vitamines, du fer, du calcium et d’autres substances qui aident à protéger le système immunitaire.

Boire de la bière régulièrement permettrait de diminuer les risques d’avoir du diabète, de l’hypertension, de faire un AVC ou d’avoir un cancer de la prostate.

Mais quels sont les effets après le sport ? Y trouve-t-on autant d’effets bénéfiques ?

Évitez la bière après le sport

Cette pratique peut même être nocive pour la santé, et annuler tous les bienfaits accumulés pendant le sport :

– L’alcool déshydrate

– L’alcool empêche les muscles de se reconstruire pendant ce temps de repos.

– L’alcool perturbe également la production de testostérone, une hormone qui aide les muscles à se développer.

Une exception qui confirme la règle

Cependant, il y a bien une part de vérité dans le mythe « la bière, c’est bon après le sport » : des chercheurs de l’Université technique de Munich, en Allemagne, ont mené une enquête sur 277 marathoniens en 2009, en leur faisant boire – ou pas – de la bière blanche sans alcool. Ils ont découvert que la consommation de celle-ci avait un impact positif sur la santé post-marathon des sportifs.